Copyright 2007-2015
Built with Indexhibit

Sténoglossie, 2019

filmed performance, 4K video, 360° stereo sound
11’24
video projection, headphones on a wood table,
english subtitles on a synchronised LCD screen variable dimensions

Collection FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur (FR)

EN

“Sténoglossie” is a neologism derived from “stenography” designating a rapid transcription procedure through a special writing system. “Steno” is associated with the element forming “gloss” linked to the organ of language.
This filmed performance was inspired as much by the figure of the "bonimenteur" – the commentators of the first silent films – as the interpreter who simultaneously translates from one language to the other. Nine performers, each filmed in his or her turn until the experience is exhausted, watch loop of a 2 minute 30 second film sequence describing it facing the camera. It is an extract from Pickpocket (Robert Bresson, 1959): a concentrate of cinematographic inventions in which the story is told by the interplay of looks, variations in speed and the subtle fragmentation of bodies and gestures.
The image in motion is extremely complicated to describe: the natural interpretation of the brain, which synthesizes and generalizes its perceptions to understand them, is tested in an exercise in which one must both directly transcribe and attempt to not say more than what is shown, framed, fragmented. Each performer must find an intensity of concentration to be able to follow the speed of the scrolling frames. This experience brings them into an almost hypnotic state of description.
The video and sound editing of this describing chorale plays on the imagination and the memory of the viewers by creating back-and-forth movements between the visualization of a suggested image and the memory of an image already heard.
_

FR

performance filmée, vidéo 4K, son stéréo 360°
11’24
vidéo-projection, casques d’écoute sur table en bois,
sous-titres anglais sur un écran LCD synchronisé, dimensions variables

Sténoglossie est un néologisme dérivé de la « Sténographie » désignant un procédé de transcription rapide par un système d’écriture spécial. « Sténo » est associé à l’élément formant « -gloss » lié à l’organe de la langue.
Cette performance filmée s’inspire autant de la figure du bonimenteur – les commentateurs des premiers films muets – que de l’interprète, qui traduit simultanément d’une langue à l’autre. Neuf performeurs, filmés à tour de rôle jusqu’à épuisement de l’expérience, regardent en boucle une séquence de film de 2 minutes 30 et la décrivent face caméra. Il s’agit d’un extrait de Pickpocket (Robert Bresson, 1959) : un condensé d’inventions cinématographiques où l’histoire se raconte par jeux de regards, variations de régimes de vitesse et fragmentation subtile des corps et des gestes.
L’image en mouvement est extrêmement complexe à décrire : l’interprétation naturelle du cerveau qui synthétise et généralise ses perceptions pour les comprendre, est mis à l’épreuve dans un exercice où il faut à la fois transcrire en direct et tenter de ne pas dire plus que ce qui est montré, cadré, fragmenté. Chaque performeur doit trouver une intensité de concentration pour pouvoir suivre la vitesse du défilement. Cette expérience les entraîne dans un état limite de description quasi hypnotique.
Le montage vidéo et sonore de cette chorale décrivante joue sur l’imagination et la mémoire du regardeur en créant des allers-retours entre la visualisation d’une image suggérée et le souvenir d’une image déjà entendue.
_

with Pierre Amphoux, Marc Charbonnel, Sarah Cuvelier, Nicolas Donner, Elisa Espaze, Magali Léger, Nicolas Montel, Fabrice Pichat et Fatoumata Sani
_

production support : 3 bis f | Centre d’art, FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, Mécènes du Sud Aix-Marseille
_

Sténoglossie, 2019, stills