Copyright 2007-2015
Built with Indexhibit


Vue de l’exposition Second, Centre d’art de Vénissieux, 2014

Prosodie

2013 - 2 vidéoprojections synchronisées
12 minutes - 229 x 203,2 x 90 cm (x2)
2 écrans en bois - HPN - haut-parleurs - mousse acoustique alvéolaire

Sur deux écrans, deux personnes, écouteurs sur les oreilles, tentent de reproduire avec la bouche les sons qu’ils sont les seuls à entendre, ceux des douze premières minutes de Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone. Cette introduction du western est célèbre pour la complexité de sa texture sonore. Une véritable symphonie de bruits dans laquelle se mêlent le grincement d’une éolienne, le bourdonnement d’une mouche, une fuite d’eau qui atterrit sur un chapeau de feutre, un télégraphe déglingué, des craquements de doigts et finalement, l’arrivée d’une locomotive. La complexité des sons et leur retranscription en direct placent les interprètes dans un état de concentration maximale. Bégaiements et hésitations révèlent leur difficulté à retranscrire ce qu’ils entendent et s’apparentent à un babil, cette imitation des contours prosodiques du langage par l’enfant. La prosodie désigne l’inflexion, la tonalité, l’accent, la modulation ou le rythme de nos paroles selon les émotions que nous ressentons ou que nous souhaitons transmettre. [Paul Bernard]

Interprètes : Théo Jespierre, Florian Tillard
Collection FRAC Limousin



Vues d'exposition, En résonance avec la Biennale de Lyon, Buffet Froid, Lyon, 2013